13 mars 2011

II- Et ses effets négatifs

A) Une publicité encore contrôlée

Malgré la grande place que prend la publicité celle-ci est encore contrôlée, tout le monde ne fait pas passer à la télévision ce qu'il veut. Les règles qui la régissent sont fixées par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel plus courament appelé CSA, qui contrôle en particulier le nombre de minutes de publicité autorisé pour chaque heure de programme diffusé ( elle est autorisée à 12 minutes par heure ), le volume sonore des messages publicitaires, les coupures publicitaires permises selon les types de programme ( 30 minutes entre les films, les oeuvres, les fictions .. etc, 20 minutes pour les coupures de retransmissions sportives, mais elles sont non autorisées pour les émissions d'informations ) . Pour faire respecter ses décisions, le CSA peut aussi infliger des amendes, par exemple en 2003 une chaine cryptée a dû payer 70 000 €uros pour avoir dépassé à plusieurs reprises sa durée maximale autorisée de publicité.


                     Accueil
 
B) Une publicité limitée par l'écologie & l'environnement

La publicité a un très fort impact sur l'environnement et l'écologie: dépenses de papier et d'énergie, pollution visuelle ou sonore, pollution lumineuse etc... 
Concernant l'influence qu'elle a sur le consommateur, les écologistes lui reprochentd'inciter à la consommation sans prendre en compte les impacts environnementaux qu'elle génère. Mais aujourd'hui grâce à une forte sensibilisation du consommateur à l'écologie, celui-ci met certains produits de côté ( les produits emballés individuellement dans du plastique puis mis dans un emballage en carton, les bouteille d'eau non dégradables et recyclées etc .. ) Des efforts de la part des publicitaires sont alors faits, par exemple pour leurs prospectus et catalogues fabriqués en papier recyclé, de plus en plus de grandes enseignes de distribution utilisent ce nouveau concepte. 
Les marques elles aussi se sont lancées dans le respect de l'environnement, par exemple Diesel a fait des efforts considérables  par son mode de fabrication, de transport et de destruction. La célèbre marque de jeans continue sa démarche dans le respect de l'environnement, en lançant une ligne de jeans bio. Certains fabriquants de lait, de jus de fruits, eux, ont opté pour la brique en carton recyclé totalement écologique. Maintenant les consommateurs sont alors plus attirés par ce genre produits plus en phase avec la protection de l'environnement.


C) Les effets négatifs de la crise sur la publicité

La crise n'a pas eu beaucoup de répercutions sur les grandes enseignes mais plutôt sur les petites qui ont dû réduire le nombre et le coût de leur publicité. Les analyses montrent que les entreprises qui ont baissé fortement leurs dépenses publicitaires en temps de crise ont vu leurs ventes et leur recettes diminuer de 20 à 30% sur les 2 années suivantes. La suppression de la publicité n’a pas juste des effets sur les ventes et les parts de marché. Sans visibilité publicitaire, la distribution est elle aussi touchée : pression sur les prix entre autres. Avec un niveau de ventes en baisse, des marges en recul, les marques sans soutien publicitaire sont embarquées dans une spirale à la baisse. Certaines petites entreprises ont alors disparu en quelques sortes "avalées" par les grandes qui profitent de la crise pour lancer de nouvelles publicités ou les publicitaires en jouent comme par exemples Toys "R" Us ou bien même volkswagen qui met en scène des traiders pour la campagne de leur nouveau modèle. 

http://www.youtube.com/watch?v=vQalOOYLLzo&feature=player_embedded

Posté par Eibis à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur II- Et ses effets négatifs

Nouveau commentaire